9 mars 2017

Back to 90's - L'âge d'or du rap français


Holà Holà !

Je reviens aujourd'hui avec un article qui me fais hiiiiiiiii super plaisir ! C'est la première fois que je viens vous parler concert ici. Depuis la rentrée de septembre j'ai pris la décision d'en faire beaucoup plus, et puis il faut dire que cette année dans ma ville ils se surpassent côté musique. J'ai donc commencé le marathon des live et après Sniper, Giedré et Boulevard des airs j'ai vendredi dernier vécu le meilleur concert de ma vie ! Ceux qui me suivent depuis mes tous débuts ou bien qui me connaissent personnellement le savent... Je suis une amoureuse du Hip Hop, enfin surtout du rap français, enfin surtout surtout du rap d'avant, celui des fins d'années 90 début 2000. J'ai commencé à écouter je pense que je n'étais même pas encore au collège. Il faut dire que j'ai un grand frère de 7 ans plus âgé... Fin des années 90 alors que je n'avais pas encore 10 ans dans la maison on entendait résonner le Ministère ämer, les Neg marrons, Daddy Nuttea ou encore le Saïan supa crew.  C'était l'époque où en rentrant de l'école on s'installés devant    " Hartley Coeur à vif " #sitoiaussitucraquaispourDrazic. Avec mon frère nous avions une vraie collection de singles, et d'albums qui tournés dans nos walkman. Je me souviens encore de celui de "Doc Gynéco" et je m'entend chanter " Viens voir le docteur " trop petite pour comprendre ce qu'il entendait par là, Pierrepoljak aussi le bien connu. Tellement de classiques, je n'ai jamais oublié un seul mot d' "Angela"; " Elle te rend dingue ", " Le bilan " et encore moins de " Mon papa à moi est un gangster ". Et puis 20 plus tard on retrouve ces titres dans voiture, sur clé USB cette fois, les temps changent, en fait je pense que je n'ai jamais vraiment cessé de les écouter. Après ça Disiz la peste, Oxmo Puccino, Orelsan et d'autres ont pris la suite et accompagnés mes années lycée. 

Puis aujourd'hui. Ah aujourd'hui je fais partie de ceux qui pensent vraiment que :

" Le Rap C'était Mieux Avant ".

Bien que vraie groupie des Casseurs Flowters je suis de ceux qui sont déçus de ce qu'on appelle du "rap" ces dernières années #levoicecodercestpasdurap. Alors quand ils ont annoncé une tournée de " L'âge d'or du rap français ", quand ils ont dit que la première date serait chez moi, dans ma ville, je n'ai pas hésité #woopwoopassassindelapolice #moonwalkdanslesalon.

Stomy Bugsy - Passi - Les sages poètes de la rue - Neg Marrons - Nuttea - Assassin - ....

J'ai vécu l'un de mes meilleurs concerts.
C'était le feu, des classiques se sont enchaînés, 20 ans après c'était toujours la même folie, la même énergie. On a crié, chanté, jumpé. " Le jour se lève encore ici bas.... Mais la vie n'a plus le même éclat et si le soleil brille babyy il ne brille plus pour moi ! " Un retour aux sources, comme si on avait tous 15 ans à nouveau, comme si le temps ne c'était pas vraiment écoulé depuis. La mise en scène était très bien ficelée, la voix off retracé chronologiquement les plus belles années du rap, et plus les heures passées, plus les souvenirs remontés. Et en sortant de ce concert le sourire jusqu'aux oreilles avec mon frère nous avions le sentiment d'être nos parents qui disent toujours " - ça c'était de la vraie musique, parce qu’à notre époque ... " . Bref j'ai vécu l'un de mes meilleurs concert

Ministère Ämer
Les sages poètes de la rue
Daddy Nuttea

Busta Flex & Ben

Busta Flex
Stomy Bugsy et son fils


Les Neg Marrons
Passi


Ärsenic
Stomy Bugsy





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire